C'est à la veille de déposer
Un autre chèque en bois de peuplier
Pour un pâle larbin coopté
Que j'ai décider d'usiter
Mon droit de vote
pour plus largement m'exprimer
Oui,plutôt que de participer
À la mascarade orchestrée

Tant qu'à faire, quitte à ce que
Ce ne soit pas compté
Quelle que soit la portée
De ces lignes,
Qu'elles soient ou non efficace,
Qu'elles partent en fumée,
qu'elles trouvent écho sur la place

Pour moi patron ce sera
Un petit nul remplit de maux courants
plutôt qu'un énième chèque en blanc
Avec tout pleins de zéros dedans

Pas un ne trouve crédit
A mon esprit
Pas un n'as les mots
Les idées et les envies

Et ce qui s'en suit dans ma tête
Et m'empêche de dormir
C'est de me dire
Que c'est trés bien
De valider le moins pire

Ça respire le poison social abondant
Et le match truqué par les mêmes décidants
Pardonnez moi mais ça sent mauvais,autant
Qu'il, y a 5 ou 6 ans
A la différence pret c'est navrant
Qu'une partie du troupeau d ovins bélants

Continue de s'offrir à l'ogre
En sacrifice
C'est à croire qu'il aime
Se faire farcir le moindre orifice
grassement d 'ail et de persil
Sans même battre des cils

C'est à croire qu'il aime
Le populisme et le mensonge
C'est à croire qu'il aime
le cancer qui le ronge

Pour moi patron ce sera
Un petit nul
avec tout pleins de maux courants
Plutôt qu'un énième chèque en blanc
Avec tout pleins de zéro dedans

Pour moi patron ce sera
Une république indépendante des médias
Libre de pensée,libre de s'exprimer
libre de ses choix

Pour moi patron ce sera l'école
libre et gratuite
Tel qu'on m'y a enseigné
les valeurs de la république
Liberté,égalité,fraternité;
pour y parvenir
toutes les vies sacrifiées.

Et basiquement
Qu'un être humain
Vaut un autre être humain
Quel que soit le nom de son Dieu
ou la couleur de sa main

30 piges plus tard
On tranche à tour de bras
dans les heures de savoir
C'est à mots à peines voilés
Qu'ils nous voudraient
bien plus benêts
Prosaïquement plus facile
A manipuler

30 piges plus tard
Humain,dans ton jardinet
Haine et racisme sont de généreux fumiers
Faut voir comme y sont adulés
Les fruits que tu y fais pousser

Pour moi patron ce sera
Un petit nul
avec tout pleins de maux courants
Plutôt qu'un énième chèque en blanc
Avec tout pleins de zéro dedans

Surtout pas dire
Que c'est dans les mêmes cercles
Que se trament les mêmes soupes
Marianne par leur sottise
S'est fait plus que tatter la croupe

Quelque soit l'étiquette
Binocle ou pas vaut pas tripette
Dans la vaste boucherie
Où le Monde se fait charcuter
On poursuit les mêmes intérets.

Pour moi patron ce sera
Dénoncer sans cesse leur fourberie
Du genre Vals au Bilderberg
Et le poste qui s'en suit.

Pour moi patron ce sera
Un pays sans banquier
Ni trader poisseux
Sans actionariat minable
Où le salarié
Vaut moins qu'un pneu.

Pour moi patron ce sera
Un pays sans traitement phytosanitaires
Démanteler le nucléaire-
multigénérationnelle tare héréditaire
Enfin Redonner vie à la Terre

Pour moi patron ce sera
Un pays sans antennes et sans puces
Un pays sans codex alimentarius
Sans fichage à la chaîne
Sans Oeil qui supute
Un pseudo terroriste
Derrière chaque poil hirsute

Pour moi patron ce sera
Un pays sans géoingénérie
Et si tu ne vois pas ce que je dis
Lève les yeux au ciel
Et regarde le,qui,
Artificiellement,tout les jours,
sous les avions, blanchit

Pour moi ce sera des millions
de micro stations
D'énergie libre en production
Casser leur logique industrielle de consommation

Pour moi ce sera
L'eau à nouveau bien commun
Pas hors de prix & bourrée
de fluorides de fongicides
De poisons divers et variés ,
propres à rien si ce n'est
Remplir le porte monnaie
de ceux qui te voudraient trépassé.

Pour moi patron ce sera
Un petit nul remplit de maux courants
plutôt qu'un énième chèque en blanc
Avec tout pleins de zéros dedans.