Hémorragie de souffrance
Hémoglobine de toute distance
Hémostase au micro-onde
Aérophagie de vos plus immondes
Vent de vacheries sponsorisé
Par le supermarché d'à côté
Télescopage d'idées pas à la page
Pour fil conducteur" le bonheur"

A croire que la vie
c'est avoir Avant d être,
Qu'il faut se remplir
Les poches de billets
Plutôt que de savoir,la tête

On s'installe très tôt
Dans chaque couleur
dans chaque mot
Dans chaque instant
Dédié au marmots
Panel pastel de bleu, de rose,
Pré-définition sociale sent bon la chose

Et c'est ainsi que l'on se case
Là où il faut tout bien être en phase
Et pas avoir l'air nase
A tout prix déterminer,
Le genre le lieu le complément d'objet

Pour chaque instant de ta vie
grosses lignes tracées
Profusions de possibilités
Mais libre arbitre tronqué
Par trop d heures à crédit
sous écran plat Ou pluggé

A croire que la vie
c'est avoir Avant d être,
Qu'il faut se remplir
Les poches de billets
Plutôt que de savoir,la tête

Il existe sûrement des sûrement des solutions
J'en connais certaines radicales
Consiste à couper
Le cordon du nucléaire,
Rendre propre à la vie; la terre,
Démonter quelques antennes relais
Verrues néo tribales pas vitales
Les entendre crépiter
Dans un dernier souffle glacial

Dégager tout les cons de cooptés
Qui se partagent le pouvoir depuis des années
Rendre le pouvoir au peuple
Une bonne fois pour toute
que leur pseudo démocratie
Joue ici sa dernière biroute

A croire que la vie
c'est avoir Avant d être
Qu'il faut se remplir
Les poches de billets
Plutôt que de savoir,la tête.