Stic en stock

Dans la série des petites cases
Où l'on range les gens pour se rassurer
Donnez, nous serions heureux, à publier
dossiers à la con & saugrenus fichiers  

Savoir tout sur toi
De tes moindres faits & gestes,
à la taille de tes doigts
Si tu as bien fait popo
La dernière fois

de la longueur
De ton nez
A la couleur
De tes pieds

En passant
Cela va de soit
Par l'odeur
Qu'il y a sous tes bras

Peut être es tu voyeur
Peut être es tu un brin pervers
Et c'est donc le seul métier
Où tes envies lubriques
Peuvent légalement se satisfaire

Stic stic stic en stock
Trop de fichages hystériques
Pour un lyrics,
une pensée,
Ou une locks,

Stic stic stic en stock
dictature en italique
D'une démocratie qui débloque
Biométrique en rythmique
D'une République qui suffoque

Citoyen égorgé jusqu’à l'exsangue
Pays des libertés qu'une à une on étrangle
N'as tu point la berlue,

la nausée
devant tant de bleusaille déployée

Autant pour des réfractaires
Que pour les Sinistres
Venus avec tes sous se pavaner
Te faire croire qu'agent de Propagande
Est un très beau métier

On nous bassine
avec nos démerdes
Du quotidien
Bien loin  des magouilles éhontées
de ceux qui bouffent sur nos reins

Stic stic stic en stock
Trop de fichages hystériques
Pour un lyrics,
 une pensée,
Ou une locks.

Stic stic stic en stock
dictature en italique
D'une démocratie qui débloque
Biométrique en rythmique
D'une République qui suffoque

on devient sans le savoir
A notre grand désespoir
le bouc émissaire sans fin
De ces bourrins

Un jour de vaste fumisterie
Comme on en voit tant
dans les groupes de Riposte
Un sombre crétin,un abruti
ou une de ses copines
Coopté ou choisit
A sûrement Dit

On a notre compte
de "métèques" de tout poil,
Du bébé de 6 mois
qui a mis 3 gnons à crêche
A mémé Duval
Qui met de la Marie Jeanne
Dans ses sèches

Stic stic stic en stock
Trop de fichages hystériques
Pour un lyrics,
 une pensée,
Ou une locks.

Stic stic stic en stock
dictature en italique
D'une démocratie qui débloque
Biométrique en rythmique
D'une République qui suffoque

Oui, nous avons su criminaliser
Tout ce qui restait
Depuis la dernière guerre
D'espace de libertés

Bafoués sans complexe
Les droits de l'homme,
Des travailleurs;
Lobbyiste d'oligarchie
Est vraiment un dur labeur

Mais ainsi chaque français
non initié
A pu se faire choper
Dans nos fichiers

Comment faire ?
Quel enfer
pour que tout le monde soit référencé?
et Tant qu'à faire
Que ça puisse nous rapporter

Stic stic stic en stock
Trop de fichage hystériques
Pour un lyrics,
une pensée,
Ou une locks.

Stic stic stic en stock
dictature en italique
D'une démocratie qui débloque
Biométrique en rythmique
D'une République qui suffoque

un illuminé a dit;
"J'ai rêvé
D un monde où être pauvre serait
Un crime de lèse majesté
Car Crever seuls entre riches
c'est quand même
Plus distingué"

-"Génial on a qu'à déclarer
illégale la pauvreté
Tout faire pour qu'ils crèvent
Ou se barrent à l étranger
Dans un pays encore plus sous développé"

Et au passage
Spontanément et sans justification
Qu'on leur rackette
Ce qu'ils ont mis de côté

-"tiens, on a qu'a dire que les campings
Contrôlés et homologués
Sont insalubres
 si tu y habites à l'année

On a fait pire, ça va passer
Et ceux qui n'avaient d'autre moyen
Que d 'y rester
Tous les jours hiver
Comme été

N'auront plus que la rue à traverser
pour se loger
Ou servilement
Dissuasive taxe d habitation nous verser"

-"Ben c'est sur on va pas Taper
sur ceux qui diffusent nos propagandes,
 financent nos campagnes,
Nous gavent de billets

Si on mordait ces mains grasses
Qui nous nourrissent
On aurait l'air bien con
Vu Qu'ils mettent déjà ailleurs
Légalement et grâce à nous

De leur pognon
3/4 peu ou prou
On pourrai plus
Rafler le pactole
En remuant nos têtes de gnous

Stic stic stic en stock
Trop de fichages hystériques
Pour un lyrics,
une pensée,
Ou une locks.

Stic stic stic en stock
dictature en italique
D'une démocratie qui débloque
Biométrique en rythmique
D'une République qui suffoque

Stic stic stic en stock
Trop de clowns fanatiques
D'eugénisme à la toc
Trop d'humains pathétiques
Dans ces sphères de nase-broc.