SINSEMILMAX

08 juin 2015

il doit y avoir un mot


Il doit y avoir un mot...

toi qui passa par là
au hasard ou calculé
et décida, à minima
dans un élan de bêtise avéré
sans nul doute de t'illustrer

ainsi se motiva ton esprit en déconfiture
« l'homme qui vit ici,
ne peut avoir de couvertures,
si je les balançaient aux ordures »

il doit y avoir un mot
pour décrire ce que tu es
mais j'ai beau posséder du vocabulaire
je n'en trouve que des édulcorés

il doit y avoir un mot
pour décrire de ton esprit la puanteur
faisant écho à la sécheresse de ton cœur

pas la peine de te cacher
sous du vernis en couche :
plus vertueuse est pour l'écosystème ,
une déjection de mouche

je te pensais isolé
malheureusement des comme toi
il y en a plein ;
Q.I d'amibe,
vomi par la fabrique de crétins

je t'espère croyant,bien pensant,
obsédé par le fric,
histoire qu'au jugement dernier,
tu sois rassasié façon high-kick


il doit y avoir un mot
pour décrire ce que tu es
mais j'ai beau posséder du vocabulaire
je n'en trouve que des édulcorés

il doit y avoir un mot
pour décrire de ton cortex, la laideur
faisant écho à la vacuité de ton cœur

si je te choppe sur le fait ;
compte direct tes gencives
j'ai pour toi quelques balles verbales calibrés
en ogive

secret espoir pas te tuer
mais bien te voir changer
enfin réaliser que demain
à sa place pourrai se trouver
un des tiens

ou ta fétide morale personne
qu'on te fera la même en pire
sans émoi pour ta pomme

j'hallucine tu te combines
ou tu t'additionnes
aux navrants propriétaires canins
encourageant ici les laisser allers
de leur cabots

combinat ou addition
de sans cœur,
de sans cerveaux

il doit y avoir un mot
pour décrire ce que tu es
mais j'ai beau posséder du vocabulaire
je n'en trouve que des édulcorés

il doit y avoir un mot
pour décrire de ton âme la noirceur
faisant écho à la putréfaction de ton cœur

chapitre final de ton vice
t'appelle pour le « ménage »
les encombrants et la police

75 ans transposé
en arrière un instant,
sûr qu'on aurai pas tous été résistants
mais il semble avéré, évident
que dans le camps des collabos
tu aurai été plus que content


Il doit y avoir mot pour décrire ce que tu es. ..

Posté par sinsemilmax à 17:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


29 mars 2015

A CEUX QUI VEULENT LA MARINE ….

A CEUX QUI VEULENT LA MARINE ….

 

A ceux qui veulent la Marine

je vous la souhaite longue

et dure

elle va vider toutes les caisses

comme elle a sut le faire

ailleurs

la Culture n'a plus qu'à serrer les fesses

et dire Amen à la douleur

 

Tous les crétins amnésiques

au nom en A,en I,en O

ont visiblement de gros trou de mémoire

sur ce qu'on subit leurs ancêtres,

leur Histoire

En arrivant dans notre Pays,pleins d'espoirs

 

 

Psychologie à 2 balles

je te la donne comme je l'étale

inconsciemment refaire ce qu'on leur a fait

déjà à l'époque pas bien jojo

 

Ou peut être que par snobisme

on se sent plus français

Avec un nom en A;en I,en O

En votant facho

 

A ceux qui veulent la Marine

je vous la souhaite longue

et dure

 

Posté par sinsemilmax à 20:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 janvier 2015

Au 100 éme coup

Au 100 éme coup..

 

L'instant d'avant

Je me souviens précisément

Assis à la micro terrasse

De mon appartement

A regarder passer le temps

 

Au 100 éme coup d 'AK il sera midi

Les crayons s étalent dans le sang

commence la boucherie

Au milieu de l horreur et des cris

Grand gagnant du match:la connerie

 

Parce que des incultes

entraînés et suicidaires

Se sont levés un beau matin

Avec la ferme intention

De tuer pour des dessins

 

Si vous êtes ceux qu'on me vend

dans les mass merdias

Rien dans vos actes ne trouve caution

Ni dans l Islam ni dans le Coran

N avez vous pas honte de salir ainsi

Les vrais musulmans

 

Au 100 éme coup d 'AK il sera midi

Les crayons s étalent dans le sang

commence la boucherie

Au milieu de l horreur et des cris

Grand gagnant du match:la connerie

 

J sais pas qui t a chié dans la tête

Mais visiblement c était de l avarié

Et tu as eu l air d apprécier:

Quand un crétin instruit un autre crétin:

On tend vers le lobotomisé

Sur ce point l anthropologie a progressé

 

Triste,en colère, mais pas apeuré

4 millions d individus dans la rue

à part pour la parade les guignols bien rangés,

par sûr que les gars de Charlie aurait apprécié,

d'y voir dictateurs en puissance,banquiers et

génocidaires avérés.

 

Au 100 éme coup d 'AK il sera midi

Les crayons s étalent dans le sang

commence la boucherie

Au milieu de l horreur et des cris

Grand gagnant du match:la connerie

 

Une fois passé la colére

la révolte, l'indignation

vient le temps de l'analyse

de la réflexion.

 

-oui je me pose des questions-

dévasté de l'horreur de toutes ces morts

tel de base -Sherlock- écolo- tic- toc:

A qui le crime profite?

Qui l'a financé?

 

Au 100 éme coup d 'AK il sera midi

Les crayons s étalent dans le sang

commence la boucherie

Au milieu de l horreur et des cris

Grand gagnant du match:la connerie

 

Quelle liberté supplémentaire,

vas nous être sucrée

pour notre « confort sécuritaire » ?

Dans quelle entreprise guerrière

vas t' on nous embarquer ?

Tellement plus difficile c'est vrai de choisir

la voie de la Paix

 

Il y a pleins de trucs bizzares

genre ça sent le 9/11

et de mon regard

quitte à m'excuser d'oser réfléchir

 

des bourreaux il y en a,

c'est certain dans cette sordide affaire

mais je ne suis,à cette heure

pas sûr de leur bannière.

 

Posté par sinsemilmax à 10:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

18 novembre 2014

Tel est pris qui croyait se vendre

Tel est pris qui croyait se vendre

Il est jeu original
Chez les serveurs de pognes
En campagne électorale

Qui se joue à règles d initiés
La première est d 'emblée dévoilée
Plus c'est gros
Plus ça va passer

Plus ça tire dans le populo
Plus ça score au bingo
Pas de limite au démago
C'est quand même plus rigolo:
Avec la vérité
Se faire prendre à défaut

Nous on sait vous faire rêver
avec des promesses et des belles idées
Ne nous demandez pas de faire autre chose
Que de vous forcer à croire

En l'image de belle démocratie
qu'on nous impose
Pour tout ce qui est de vos doléances
Fermez les yeux

Et priez celui auquel je pense
Nous ne tafferons jamais pour vous
Mais bien pour ceux qui en ont
Déja plein la panse
On prends les mêmes et on re commence

tel est pris,pris,pris
Qui croyait se vendre
Sur l'autel de la démocratie en cendres
On livre marianne en offrande
Tel est pris,pris,pris
&Tu peut toujours attendre
Qu'on te le rendes

Seconde de ces règles
Est il utile de l'énnoncer
Dire qu'on peut toujours faire mieux
Que le petit copain
En moins de temps et avec moins de moyen

Comme de par hasard grâce à toi
Et tes géniaux conseillers
Qui se calculent d'apothicaire
On peut s'en sortir
Sans déshabiller
Ni la fille,ni le père

au final le quidam
Du commun des mortels
Continuera à se faire emboucaner
La cervelle
Par tes tours de passe passe
Et tes grosses ficelles

Milles fois ta figure
A sourit dans ses parjures
Milles fois démasqué
Dans tes relations discutables
Tes combines et même
Des trucs se passant
Sous la table...

tel est pris,pris,pris
Qui croyait se vendre
Sur l'autel de la démocratie en cendres
On livre Marianne en offrande
Tel est pris,pris,pris
&Tu peut toujours attendre
Qu'on te le rendes

 

Posté par sinsemilmax à 16:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

03 septembre 2014

Pas la serviette jaune !!!!

 

Je t'ai déjà causé de Germaine

qui fit un flan

pour 3 oursins manquants*

j'ai vécu, cet été,bien malgré moi le level two

Germaine odieuse et bête comme chou

 

ça s'annonçait pas mal

quelques jours en famille au soleil

et de l'eau pour barboter

c'était sans compter sur les beuglements d'Orignal,

d'une l'hystérie caractérisée

 

voici vite fait quelques clichés

qui m'ont pour ainsi dire estomaqué

 

Cliché 1

voyant ma mioche se gratter un peu la caboche

la faute à des poux de maternelle

qui lui firent jadis quelques croches

dit tout de go qu'elle n'as plus pour elle ni lit ni drap

qu'il aurait de toute façon fallut les brûler

Que si elle veut sauter dans sa piscine

faudra qu' elle mette un bonnet .

 

 

Si d'aventure poux il subsistait

peu de chance qu'il résiste au chlore

et au lavage à 90°

preuve si il en est qu'on peux dans la soie péter

et être bête comme ses pieds

 

Pas la serviette jaune

non ! non ! mais tu ne savais pas

elle a beau être en papier

à l'or fin 24 carats,elle est dorée

 

 

Cliché 2

Assis à une des 72 tables qui orne son extérieur

les petites m'avaient demandé ;

Tonton

et si on tapait le carton ?

vu que Germaine à décidé

que la piscine resterai fermée

jusqu'à son bain de 18 h00 sonné

 

pour sûr ,les filles,pas de blem, venez jouer

pour le peu de temps qu'on se voit dans l'année

il n'y as pas moyen qu'on laisse quiconque

nous le gacher

 

2 ou 3 tours de sept familles plus tard

Germaine-Gozilla sort d'un placard

m'arrache le tympan gauche

d'un mugissement bestial

duquel il fallut décoder

que nous étions accoudés

à la table pour manger

et pas celle pour jouer

 

ne sachant faire le distinguo

devant tant de choix s'offrant à moi

je lui demande de m'indiquer,pour taper le carton,

le support adéquat

Elle me désigne copie conforme

longueur et matière de surcroît

 

Pas la serviette jaune

non ! non ! mais tu ne savais pas

elle a beau être en papier

à l'or fin 24 carats,elle est dorée

 

cliché 3

germaine et ses clébards

gentils mais coprophages et chapardeurs

sois sûr qu'ils ont leur place

sur son sofa plus cher que de ma caisse

mais si tu veux faire de même

faut stériliser d'abord tes fesses

 

cliché 4

et pour conclure pour pas shooter au lance-croquette

sur son Hummer déguisé en ambulance

au cours d'un sompteux repas autour d'une courgette

partagée en 6 adultes et 3 marmots

malencontreusement ma fille, sur la table

fit choir un verre d'eau

que je m'empressais de vouloir éponger

avec une serviette en papier

au couleur du soleil

si absent de cette virée

 

soucieuse de vouloir,à cet instant sans doute

compléter ma surdité

germaine m'explose le tympan droit

en éclabousse tout le conté

 

Pas la serviette jaune

non ! non ! mais tu ne savais pas

elle a beau être en papier

à l'or fin 24 carats,elle est dorée

détail d'importance de surcroît

invisible pour les prolos pouilleux

sans maison aux USA

 

 

Bilan de ce merveilleux séjour

dans mes tympans;des jours

il se murmure que Germaine

-a pudiquement décompensé-

pour ma part elle a sévèrement décapsulé

 

a moins que ce fusse

son vrai visage enfin montré

une chose est sure,ad vitam æternam vacciné

chez Germaine je ne remettrai plus les pieds

Posté par sinsemilmax à 23:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


09 mai 2012

un petit nul...

C'est à la veille de déposer
Un autre chèque en bois de peuplier
Pour un pâle larbin coopté
Que j'ai décider d'usiter
Mon droit de vote
pour plus largement m'exprimer
Oui,plutôt que de participer
À la mascarade orchestrée

Tant qu'à faire, quitte à ce que
Ce ne soit pas compté
Quelle que soit la portée
De ces lignes,
Qu'elles soient ou non efficace,
Qu'elles partent en fumée,
qu'elles trouvent écho sur la place

Pour moi patron ce sera
Un petit nul remplit de maux courants
plutôt qu'un énième chèque en blanc
Avec tout pleins de zéros dedans

Pas un ne trouve crédit
A mon esprit
Pas un n'as les mots
Les idées et les envies

Et ce qui s'en suit dans ma tête
Et m'empêche de dormir
C'est de me dire
Que c'est trés bien
De valider le moins pire

Ça respire le poison social abondant
Et le match truqué par les mêmes décidants
Pardonnez moi mais ça sent mauvais,autant
Qu'il, y a 5 ou 6 ans
A la différence pret c'est navrant
Qu'une partie du troupeau d ovins bélants

Continue de s'offrir à l'ogre
En sacrifice
C'est à croire qu'il aime
Se faire farcir le moindre orifice
grassement d 'ail et de persil
Sans même battre des cils

C'est à croire qu'il aime
Le populisme et le mensonge
C'est à croire qu'il aime
le cancer qui le ronge

Pour moi patron ce sera
Un petit nul
avec tout pleins de maux courants
Plutôt qu'un énième chèque en blanc
Avec tout pleins de zéro dedans

Pour moi patron ce sera
Une république indépendante des médias
Libre de pensée,libre de s'exprimer
libre de ses choix

Pour moi patron ce sera l'école
libre et gratuite
Tel qu'on m'y a enseigné
les valeurs de la république
Liberté,égalité,fraternité;
pour y parvenir
toutes les vies sacrifiées.

Et basiquement
Qu'un être humain
Vaut un autre être humain
Quel que soit le nom de son Dieu
ou la couleur de sa main

30 piges plus tard
On tranche à tour de bras
dans les heures de savoir
C'est à mots à peines voilés
Qu'ils nous voudraient
bien plus benêts
Prosaïquement plus facile
A manipuler

30 piges plus tard
Humain,dans ton jardinet
Haine et racisme sont de généreux fumiers
Faut voir comme y sont adulés
Les fruits que tu y fais pousser

Pour moi patron ce sera
Un petit nul
avec tout pleins de maux courants
Plutôt qu'un énième chèque en blanc
Avec tout pleins de zéro dedans

Surtout pas dire
Que c'est dans les mêmes cercles
Que se trament les mêmes soupes
Marianne par leur sottise
S'est fait plus que tatter la croupe

Quelque soit l'étiquette
Binocle ou pas vaut pas tripette
Dans la vaste boucherie
Où le Monde se fait charcuter
On poursuit les mêmes intérets.

Pour moi patron ce sera
Dénoncer sans cesse leur fourberie
Du genre Vals au Bilderberg
Et le poste qui s'en suit.

Pour moi patron ce sera
Un pays sans banquier
Ni trader poisseux
Sans actionariat minable
Où le salarié
Vaut moins qu'un pneu.

Pour moi patron ce sera
Un pays sans traitement phytosanitaires
Démanteler le nucléaire-
multigénérationnelle tare héréditaire
Enfin Redonner vie à la Terre

Pour moi patron ce sera
Un pays sans antennes et sans puces
Un pays sans codex alimentarius
Sans fichage à la chaîne
Sans Oeil qui supute
Un pseudo terroriste
Derrière chaque poil hirsute

Pour moi patron ce sera
Un pays sans géoingénérie
Et si tu ne vois pas ce que je dis
Lève les yeux au ciel
Et regarde le,qui,
Artificiellement,tout les jours,
sous les avions, blanchit

Pour moi ce sera des millions
de micro stations
D'énergie libre en production
Casser leur logique industrielle de consommation

Pour moi ce sera
L'eau à nouveau bien commun
Pas hors de prix & bourrée
de fluorides de fongicides
De poisons divers et variés ,
propres à rien si ce n'est
Remplir le porte monnaie
de ceux qui te voudraient trépassé.

Pour moi patron ce sera
Un petit nul remplit de maux courants
plutôt qu'un énième chèque en blanc
Avec tout pleins de zéros dedans.

Posté par sinsemilmax à 00:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

07 avril 2012

vote utile... à qui ?

Vote utile .....à qui?
Déjà que la démocratie
Et la république si frêle
Avait quelque peu
Du plomb dans l'aile

Pour pas que ça se voit trop
Quand le petit peuple se pointerai aux urnes
Dire le fond de sa pensée
Dans la pluralité et la diversité
De ce qui le fait

On le bassine le jour
Comme en nocturne
Avec la nouvelle Unique Pensée

(Un homme siffle son chien) **(voir fin)
"Vote utile aqui!
No sé lo que es pero
Esto suena como de la Mierda
A quemarropa
Diré que esto riza la sodomia
A seco,esto va de sea.

Vote utile a qui ?
Pas à moi
Mes cibles sont tellement loin
Des louanges de vos prétendus choix

Vote utile.... à qui ?
Peut être aux nouveaux rois
Nouveau joujou
Pour qu'ils filent Étrennes à leur poulain
En échange de la loi
qui va bien
théâtre futile et convenu
Défilé de pantins

Vote utile à qui ?
Ce truc qui en veux au peuple
A la démocratie
Déjà que le suffrage universel
fait une apnée dans la poubelle

"Vote utile aqui!
No sé lo que es pero
Esto suena como de la Mierda
A quemarropa
Diré que esto riza la sodomia
A seco,esto va de sea.

Payer 165 000 boulons
Pour concourir au grand jeu
Du chef de la nation
Perso jamais vu de prolos
Avec autant de pognon

Vote utile a qui ?
Aux gros feignants
Qui peuvent par contrat C'est révoltant
Ronfler sur des bancs
Et palper gravement

Cumulard recevant
Bien plus en un an
Que tu ne t'en fera
en 5 ou 10
Avec en prime dans tes dents,
La sueur,les pleurs et les supplices

"Vote utile aqui!
No sé lo que es pero
Esto suena como de la Mierda
A quemarropa
Diré que esto riza la sodomia
A seco,esto va de sea.

Vote utile a qui ?
Aux barbouses?
Aux lobbyistes?
Dangereux animal
Vend sa bouse qui fait mal
Ou sa merde par liste

Vote utile a qui ?
Au Bilderbergs?
Au FMI ?
Au Club de Rome?
Au CFR?
Aux Illuminatis?

Au fond je ne sais,
Et de cette unique pensée martelée
Je m enfuis
Je réserve mon bulletin
Pour celle ou celui qui...
Un peu comme tout le monde, Je crois...
Pense et dis comme moi..x2
A moins que l'inverse ce ne soit...?

"Vote utile aqui!**
No sé lo que es pero
Esto suena como de la Mierda
A quemarropa
Diré que esto riza la sodomia
A seco,esto va de sea.

** Ce j'ai voulu dire:
Vote utile, ici !
Je ne sais pas ce que c'est
Mais ça sonne comme de la merde
A brûle-pourpoint
Je dirai que ça frise la sodomie
A sec,cela va de soit.

Posté par sinsemilmax à 08:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

a croire que....

Hémorragie de souffrance
Hémoglobine de toute distance
Hémostase au micro-onde
Aérophagie de vos plus immondes
Vent de vacheries sponsorisé
Par le supermarché d'à côté
Télescopage d'idées pas à la page
Pour fil conducteur" le bonheur"

A croire que la vie
c'est avoir Avant d être,
Qu'il faut se remplir
Les poches de billets
Plutôt que de savoir,la tête

On s'installe très tôt
Dans chaque couleur
dans chaque mot
Dans chaque instant
Dédié au marmots
Panel pastel de bleu, de rose,
Pré-définition sociale sent bon la chose

Et c'est ainsi que l'on se case
Là où il faut tout bien être en phase
Et pas avoir l'air nase
A tout prix déterminer,
Le genre le lieu le complément d'objet

Pour chaque instant de ta vie
grosses lignes tracées
Profusions de possibilités
Mais libre arbitre tronqué
Par trop d heures à crédit
sous écran plat Ou pluggé

A croire que la vie
c'est avoir Avant d être,
Qu'il faut se remplir
Les poches de billets
Plutôt que de savoir,la tête

Il existe sûrement des sûrement des solutions
J'en connais certaines radicales
Consiste à couper
Le cordon du nucléaire,
Rendre propre à la vie; la terre,
Démonter quelques antennes relais
Verrues néo tribales pas vitales
Les entendre crépiter
Dans un dernier souffle glacial

Dégager tout les cons de cooptés
Qui se partagent le pouvoir depuis des années
Rendre le pouvoir au peuple
Une bonne fois pour toute
que leur pseudo démocratie
Joue ici sa dernière biroute

A croire que la vie
c'est avoir Avant d être
Qu'il faut se remplir
Les poches de billets
Plutôt que de savoir,la tête.

Posté par sinsemilmax à 08:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

la sirène

La sirène

Depuis des mois des années
Le marchand de sable
Donnait sa béquée
Le peuple avilis Endormis et gavé
Avait beau tout faire
Pour de la torpeur émerger
A chacune de ses tentatives Il y avait
Une claque sur la nuque Pour le figer

Reste bien dans le moule
Habille toi et pense comme
Crois que t'es original
Et sourie

Pendant qu'on se gave le steak
En te goinfrant de perturbateurs
A t'en faire péter le cortex
On sera bien à même
de te vendre le placebo
Déjà pensé et marketté
depuis qu'on te fabrique le bobo

J'entends j'entends la sirène qui sonne
Mais la majorité de mes concitoyens
Reste sourd immobile ou s'en tamponne
J'entends j'entends la sirène presque aphone
Comme un chant de Baleines
Les jours où la chasse se donne

Au pied du mur,
pas bouger,silence
Ils ont beau dire l'inverse
Il n'aiment pas trop que tu penses

Et le simple fait
que tu puisses envisager
Une vie à l'opposé
des valeurs véhiculés
Par le marché
N'es pas du tout dans leurs intérêts
Crois tu qu'il vont permettre
A de si juteuses chaînes de se briser?

Il nous penses peut être Dénués de conscience
Car à leurs rites non initiés
Aucun cercle d'influence Ne nous a cooptés

J'entends j'entends la sirène qui sonne
Mais la majorité de mes concitoyens
Reste sourd immobile ou s'en tamponne
J'entends j'entends la sirène presque aphone
Comme un chant de Baleines
Les jours où la chasse se donne .

Agir ensemble
Ou acter dans son coin
Peut être de quoi être plus fier
De la nature du travail
Qu'on impose à nos mains
Pour gagner le pain quotidien

J'te parle de prise de conscience
Comme une nécessité
Pour pas crever du poison
Sciemment ou non ingurgité
Faire confiance au codex alimentarius
Reste synonyme d'aliéné
Et peu gravement nuire à ta santé

J'te parle du délit d'ingérence
Sur nos espoirs et nos idées
J'te parle de la mascarade
Qu'on appelle encore démocratie
Où l'on se soucie ouvertement De tes envies...

Uniquement quand un mandat se finit
Horreur des généralités
mais il faut bien avouer ici
Qu'on est pas loin du tous pourris

J'entends j'entends la sirène qui sonne
Mais la majorité de mes concitoyens
Reste sourd immobile ou s'en tamponne
J'entends j'entends la sirène presque aphone
Comme un chant de Baleines
Les jours où la chasse se donne

Mirobolantes promesses
Du marketings calibré
Pour,dans nos esprits,s'insinuer
Cétacés squelettiques de forme humaine
Mouvants dans les rues de Babylone
Bouffés par la terrible gangrène
l'air qu'ils se donnent

Posté par sinsemilmax à 08:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

02 février 2012

BURN IT'


BURN IT'

Incendie volontaire
Sur les valeurs qu'on nous sert;
Avoir sans être
Et écrase ton voisin,
Non merci mais
Je ne mange pas
de ce pain

Obédience le fric,
L'arnaque et le poison,
Marges exubérantes
de la grande distribution,
Multi - couverture imposée,
à tous les échelons;

Multirisque santé,voiture & habitation
Multi obligatoires rackets et taxations
Autant de multiples raisons
De mettre au rebut
Ce système à la con

manigances et ingérence
D où t'as vu la démocratie en France?
ça cumule mandats et rémunérations
Ça t'entube à tout va ,
Méga maxi pognon

Dont tu ne verra jamais
l'ombre la couleur;
Les forces au manettes
n'ont pas le partage pour valeur

Chacun son assiette
Et ses pâtes avec ou sans beurre
Le 10 du mois une fois
le loyer payé tu pleures


Bu bu buBurn it
New World Order
Is a concrete shit,
Bu bu buBurn it
No choice
be slave or bury it

Mais pourquoi a t’ont supprimé
La solde au semainier?
Sûrement pour qu'elle soit légalement volé
Par l'obligatoire établissement financier
qui te saignes à coup de frais

Que tu ne puisses faire
de bas de laine
Avec leur monnaie de singes
Que tu consommes direct à crédit
Sans te creuser les méninges

Tel est leur leitmotiv
Leur raison d 'exister:
Te voir sur la dérive
Et y rester

Nous ne faisons pas
partie de leur plan
A son stade final
Nous ne sommes que des outils
Temporellement usables

Un moyen de faire du blé
sur la misère et l'ignorance
Te Niveler par le bas
Les poussent à la jouissance

Bu bu buBurn it
New World Order
Is a concrete shit,
Bu bu buBurn it
No choice
be slave or fight it

ça se réunit
par petits groupes d'influence
Bilderberg,CFR,et autres
Think tank d'importance
Et pour toi;
Ça pense !

Ça adoube les futurs vassaux,
Cooptés et dociles comme des agneaux,
Qui par le plus purs des hasards,
Malgré les antipodes pressenties de l'isoloir
Finissent irrémédiablement au pouvoir.

Valses de futurs sinistres
En résidences
Sur Fond de Massive Ingérence

Certains présidents de sciences po déclarent
Qu'ils ne votent pas ,que ça ne sert à rien
Qu'ils feront leur devoir de citoyen
Quand ce sera la vraie démocratie
Comme du temps des athéniens

Que ce qu'on nous vends
comme tel aujourd'hui
N'est qu'un beau ramassis
De premier prix en crétinerie

Une illusion de choix
sans lendemain
Les mêmes abonnés,
sur le bord du chemin

Bu bu buBurn it
New World Order
Is a concrete shit,
Bu bu buBurn it
No choice
be slave or leave it

Un autre tour de passe passe
Pour que les plus fortunés
Conservent le pouvoir
qu'ils n'ont jamais quitté

Une autre filouterie,
Comme toujours impunie,
Qu'elle est belle l'amnistie.

Construire à côté,
en parallèle
Une société plus humaine
Qui nous donnerai
Des ailes

Telle semble être la mission
De la prochaine génération
Remettre au goût du jour
Le troc et le partage
Demandera plus que du courage
Sacerdoce à écrire page après page

Analysez les chiffres,ne croyez plus leurs mots
Demandez où vont vraiment nos impôts?
Croyant en l'image d’Épinal sur les routes et les écoles
- pas de bol-
Demande au système bancaire et sa petite vérole

Contrôle total
Sur tes pensées,
Sur tes envies,
Puçage à la chaîne,
Fringante biométrie,
Facturation de bien commun gratuit

Bu bu buBurn it
New World Order
Is a concrete shit,
Bu bu buBurn it
No choice
be slave or screw it

Pour nos gosses
C'est a peine si ils se cachent
De leurs stratégies malfamées
Outre les empoisonner

C'est au triste concours
de ce qui les rendra
Les plus amorphes
Les plus au sofa,collés

Les plus accrocs,
les plus benêts,
Au quotidien à coût de sabre
Dans les budget qui leur étaient dédiés

En faire des gobies
Dont ils pourront
mieux tirer partie,
Bien saisi

Qu'ils n'aiment pas
Quand tu réfléchis
T'as qu'à voir ce qu'ils font
De ton vote et de ton avis

Bu bu buBurn it
New World Order
Is a concrete shit,
Bu bu buBurn it
No choice
be slave or move it

Bien capté L'importance
D'êtres dépendants
Au superflu
& anesthésiés

Par Des faits divers,
Portés au rang d actualité
Mieux brandir ainsi le spectre
Du "sentiment d insécurité"

Neurasthéniques
À leur insu empoisonnés,
tétanisés & De créances Noyés
20000 euros c'est cadeau
Pour tous les nouveaux nés

Ainsi biberonnés
Sous des heures de merdias
Divers et variés;
Il seront Bien plus faciles à contrôler!

Bu bu buBurn it
New World Order
Is a concrete shit,
Bu bu buBurn it
No choice
be slave or kill it

Posté par sinsemilmax à 08:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

16 janvier 2012

stic en stock

 

Stic en stock

Dans la série des petites cases
Où l'on range les gens pour se rassurer
Donnez, nous serions heureux, à publier
dossiers à la con & saugrenus fichiers  

Savoir tout sur toi
De tes moindres faits & gestes,
à la taille de tes doigts
Si tu as bien fait popo
La dernière fois

de la longueur
De ton nez
A la couleur
De tes pieds

En passant
Cela va de soit
Par l'odeur
Qu'il y a sous tes bras

Peut être es tu voyeur
Peut être es tu un brin pervers
Et c'est donc le seul métier
Où tes envies lubriques
Peuvent légalement se satisfaire

Stic stic stic en stock
Trop de fichages hystériques
Pour un lyrics,
une pensée,
Ou une locks,

Stic stic stic en stock
dictature en italique
D'une démocratie qui débloque
Biométrique en rythmique
D'une République qui suffoque

Citoyen égorgé jusqu’à l'exsangue
Pays des libertés qu'une à une on étrangle
N'as tu point la berlue,

la nausée
devant tant de bleusaille déployée

Autant pour des réfractaires
Que pour les Sinistres
Venus avec tes sous se pavaner
Te faire croire qu'agent de Propagande
Est un très beau métier

On nous bassine
avec nos démerdes
Du quotidien
Bien loin  des magouilles éhontées
de ceux qui bouffent sur nos reins

Stic stic stic en stock
Trop de fichages hystériques
Pour un lyrics,
 une pensée,
Ou une locks.

Stic stic stic en stock
dictature en italique
D'une démocratie qui débloque
Biométrique en rythmique
D'une République qui suffoque

on devient sans le savoir
A notre grand désespoir
le bouc émissaire sans fin
De ces bourrins

Un jour de vaste fumisterie
Comme on en voit tant
dans les groupes de Riposte
Un sombre crétin,un abruti
ou une de ses copines
Coopté ou choisit
A sûrement Dit

On a notre compte
de "métèques" de tout poil,
Du bébé de 6 mois
qui a mis 3 gnons à crêche
A mémé Duval
Qui met de la Marie Jeanne
Dans ses sèches

Stic stic stic en stock
Trop de fichages hystériques
Pour un lyrics,
 une pensée,
Ou une locks.

Stic stic stic en stock
dictature en italique
D'une démocratie qui débloque
Biométrique en rythmique
D'une République qui suffoque

Oui, nous avons su criminaliser
Tout ce qui restait
Depuis la dernière guerre
D'espace de libertés

Bafoués sans complexe
Les droits de l'homme,
Des travailleurs;
Lobbyiste d'oligarchie
Est vraiment un dur labeur

Mais ainsi chaque français
non initié
A pu se faire choper
Dans nos fichiers

Comment faire ?
Quel enfer
pour que tout le monde soit référencé?
et Tant qu'à faire
Que ça puisse nous rapporter

Stic stic stic en stock
Trop de fichage hystériques
Pour un lyrics,
une pensée,
Ou une locks.

Stic stic stic en stock
dictature en italique
D'une démocratie qui débloque
Biométrique en rythmique
D'une République qui suffoque

un illuminé a dit;
"J'ai rêvé
D un monde où être pauvre serait
Un crime de lèse majesté
Car Crever seuls entre riches
c'est quand même
Plus distingué"

-"Génial on a qu'à déclarer
illégale la pauvreté
Tout faire pour qu'ils crèvent
Ou se barrent à l étranger
Dans un pays encore plus sous développé"

Et au passage
Spontanément et sans justification
Qu'on leur rackette
Ce qu'ils ont mis de côté

-"tiens, on a qu'a dire que les campings
Contrôlés et homologués
Sont insalubres
 si tu y habites à l'année

On a fait pire, ça va passer
Et ceux qui n'avaient d'autre moyen
Que d 'y rester
Tous les jours hiver
Comme été

N'auront plus que la rue à traverser
pour se loger
Ou servilement
Dissuasive taxe d habitation nous verser"

-"Ben c'est sur on va pas Taper
sur ceux qui diffusent nos propagandes,
 financent nos campagnes,
Nous gavent de billets

Si on mordait ces mains grasses
Qui nous nourrissent
On aurait l'air bien con
Vu Qu'ils mettent déjà ailleurs
Légalement et grâce à nous

De leur pognon
3/4 peu ou prou
On pourrai plus
Rafler le pactole
En remuant nos têtes de gnous

Stic stic stic en stock
Trop de fichages hystériques
Pour un lyrics,
une pensée,
Ou une locks.

Stic stic stic en stock
dictature en italique
D'une démocratie qui débloque
Biométrique en rythmique
D'une République qui suffoque

Stic stic stic en stock
Trop de clowns fanatiques
D'eugénisme à la toc
Trop d'humains pathétiques
Dans ces sphères de nase-broc.





Posté par sinsemilmax à 10:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

08 décembre 2011

Dans le BAC à sable

Dans le BAC à sable...

j'ai bien regardé
toutes les images qui circulent
où l'on vous voit faire votre beau métier

bien analysé les individus
a Terre et désarmés
qu'avec zèle à 5 contre un
vous gazez et frappez

bien compris les républiques
bananières, les systèmes
que vous protégez
et les vrais truands
politiciens ou banquiers
dont vous garantissez l'impunité


Dans le BAC à sable
trop de Cérébral obtus
mais très très musclés du dorsal
Dans le BAC à sable
trop de Racistes pointus
mais très très développé du triceptal
Dans le BAC à sable
trop de Stupides individus
mais bien assermentés
pour te faire très mal


bien saisi je crois vos patrouilles
d'insultes racistes, de provoc's,
créateurs d'embrouilles
afin d'obtenir vos faits qualifiés
de rébellion ou d'outrage

en réalité si minime réponse méritée
à vos manques caractérisés
en matière d'éducation et de respect

bien vu les contrôles au faciès
à l'allure, au style ;
chacun sa croix
et tellement de fois pour moi
la gueule de l'emploi

Dans le BAC à sable
trop de Cérébral obtus
mais très très musclés du dorsal
Dans le BAC à sable
trop de Racistes pointus
mais très très développé du triceptal
Dans le BAC à sable
trop de Stupides individus
mais bien assermentés
pour te faire très mal


on sais bien que sans
moult de vos suscités bordels
vous auriez beaucoup moins de taff
Enfin que vous seriez obligés
vos actions de concentrer

sur ceux qui mériteraient
plus que des grosses paires de baffes
et ne les reçoivent jamais

vous avez sûrement
de très bonnes raisons
de choisir cette profession
on fait tous pour bouffer
parfois, des trucs à la con


Dans le BAC à sable
trop de Cérébral obtus
mais très très musclés du dorsal
Dans le BAC à sable
trop de Racistes pointus
mais très très développé du triceptal
Dans le BAC à sable
trop de Stupides individus
mais bien assermentés
pour te faire très mal


et finalement je pense
que si il y a chez toi
autant de faf
c'est que c'est plus facile
de ne pas se poser de questions

mettre les gens dans des cases
tout faire pour les y maintenir
s'auto-convaincre ainsi
sans le cerveau s' oxir
qu'il est impossible pour eux d'en sortir

trop dur évidement de commencer
à réfléchir sévère
sur les contrôles d'identités
visant d'inchangés bouc émissaires

comme un accroc au loto
qui jouerait toujours
les mêmes numéros
en espérant toucher le gros lot

Dans le BAC à sable
trop de Cérébral obtus
mais très très musclés du dorsal
Dans le BAC à sable
trop de Racistes pointus
mais très très développé du triceptal
Dans le BAC à sable
trop de Stupides individus
mais bien assermentés
pour te faire très mal

Posté par sinsemilmax à 10:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 juin 2011

Merci , vraiment Merci

Merci , vraiment ,Merci


j'adresse ce jour
ouverte missive
à tout les grands Pensants
de notre temps;


Énarques, politiciens
commerciaux ,banksters ,
Savants...
qui ont sut profiter


de l'opportunité
qui leur était donné
de se croire à l' abris
dans leur impunité


d'infinis profits,
d'artificielles créations,
pour eux: l' Univers
& pour nous, pauvres cons..


Merci , vraiment Merci
pour les faux nuages
Fils de chute
issus de bourrins d'épandage
Merci , vraiment Merci
pour l' Eau ,l' Air & le Sol
tout pourris


Merci , vraiment Merci
pour vos tonnes de rebuts
radioactifs
et leur 100 000 ans de demi vie


Merci , vraiment Merci
de garder bien au chaud
toutes les solutions
qui permettraient
à nous, petites gens
de vivre mieux ensemble,
de gaspiller moins d'argent


Merci , vraiment Merci
pour le mépris,
la condescendance
Merci pour les déceptions,
les mensonges, le silence,


Merci pour votre
constante implication
dans le leitmotiv:
Nous prendre pour des cons


Merci , vraiment Merci
pour les absents
trop bien rémunérés
censés nous représenter
en Nationale Assemblée
Merci , vraiment Merci
pour notre quotidien
fais de petits riens
tirés à 4 ficelles


merci de faire de nous
des gagnes-rien,
galériens exclus de la Vie Belle


Merci d'avoir la Science Infuse,
...& de la garder
On ne sais jamais
le bon sens Paysan,
Pourrai la malmener


Merci , vraiment Merci
d'être ce reflet
le plus pâle
de la nommée Démocratie
Merci, d'être si
magouilleurs & pourris


Merci , vraiment Merci
de nous donner
Autant d'excellentes raisons
De classer vos
non-respectables fonctions
aux rangs les plus abscons


Merci , vraiment Merci
pour les conflits divers,
même en été,
issus de faux grossiers
pour faire à nos missiles
de beaux marchés


Merci pour la Police Milice
qui rafle au bon vouloir
de vos vices
Merci de nous
envoyer vos matraques
à chaque expression
de nos désaccords


Merci, au quotidien,
de nous prouver,
que la Liberté est un mot
sans corps


Merci , vraiment Merci
pour votre monde de tarés
au main d'une poignée
de congénitaux dégénérés


Merci , vraiment Merci
pour ceux d'entre nous;
la Majorité
qui voudrait juste vivre
sans qu'on les fasse chier.

Posté par sinsemilmax à 04:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 mars 2011

23 % de bleu marine

23 % de bleu marine

un an avant échéance
sondage à point nommé
23 % de bleu marine
en une publié
qui pour cela
à payé ?
Je remonte le
cours
et "follow the money"

23 % de bleu marine
A qui profite le crime ?
est il encore utile
de poser la question
surfer sur la flamme
de l'extrême droite
pour gagner une présidentielle;
déjà vu tirée cette grosse ficelle

23 % de bleu marine
dans le ciel
des valeurs de Rousseau
résultat de 15 ans
à bouffer de l'insécurité &
de la haine
ça prépare le terrain
ça s'incruste dans les gènes

23 % de bleu marine
dans ma France
Pizza-Couscous
c'est sûr que le Nabot
& ses sbires ont fait dans le
maousse

23 % de bleu marine
du coup les fachos
se sentent costaud
et comme aux heures
les plus tristes
de 33
des collabos
délateurs au tuyau
trop content de lever
le bras bien haut

23 % de bleu marine
pour terreau
l'ignorance
la bêtise humaine
le son de la misère
et tant « d'essentielles »infos
qui ne sont que faits divers

23 % de bleu marine
pour oublier que les multinationales
pillent la terre,détruisent forêts & rivières
amassent méchants magots
sur les reliquats,de ce qui ne restera
plus à transmettre
à part une vie à crédit & des dettes

23 % de bleu marine
à regarder béatement
le méchant bordel
qui se dessine
si l'extrême droite
a le champs

23 % de bleu marine
de saisonniers boucs
émissaires
libres de rester ou subir
politique toujours plus
discriminatoires

23 % de bleu marine
avec, imprégné
dans le collectif inconscient:
un français ne peut être que
blanc et catholique pratiquant

23 % de bleu marine
avec lesquels il faudrait prendre
des gants
ne pas dire qu'ils sont racistes,
xénos et homophobes
dans le fort de leur fort intérieur
pas dire non plus que pour eux
la France ne sera jamais
black,blanc,beur

23 % de bleu marine
de moutons
prêts à courber l'échine
et qui pensent que la solution
toute trouvée
c'est d'avoir le bras bien haut
& l'index pointé

23 % de bleu marine
qui pensent naïvement
qu'une fois notre pays lavé
à 90°
entre tocards de la même espèce
il pourra prospérer

23 % de bleu marine
la frontière semble mince
entre bêtise humaine &
vieux rots de l'horreur
Marianne dans son linceul blême
Mon pays se meure

23 % de bleu marine
se consument
en ignorante flamme
troublante accoutumance
aux idées en théorie ils damnent

23 % de bleu marine
affichés sans aucune honte
fureur & mépris
sont devenus des grands pontes


23 % de bleu marine
ça fait frétiller
le bleu ou le kaki
qui tapine
& se demande au choix
ce qu'il fait là
où comment faire son quota
de T.A du mois

23 % de bleu marine
que l'on voudrait
ignorants ou benêts
détrompe toi, la connerie
touche même
ceux qui se disent
instruits et lettrés

23 % de bleu marine
qui ont sut à merveille marier
litron,baguette,béret
Cranel,bête-phone &
Jean délavé
pour quart de poumons
pakistanais

23 % de bleu marine
pourquoi continuer
à se la jouer discret
puisque dans le poste
ils ont dit
qu'ils étaient tout pleins
comme eux à penser


23 % de bleu marine
j'entends le pas lourd cadencé
les milices,les rafles
et les collabos
qui se disent bon français

23 % de bleu marine
qui ne savent sûrement plus
d'où ils viennent
& pas sûr qu'ils veuillent
que leurs enfants s'en souvienne

23 % de bleu marine
dans l'espace de nos frontières
putain qu'est ce que j'aimerai
changer d'air

23 % de bleu marine
& si dans l'auditoire
il est graffeur rigolo
prêt pour l'attentat comico
on serait tout pleins à kiffer trop
aux infos,
dans tout les journaux
en photo;
TITANIC en lettres rouge
sur la proue de son paquebot



Posté par sinsemilmax à 16:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

11 janvier 2011

Bienvenue en résistance Compagnon

A Philip Sion fondateur de wikileaks13

Bienvenue en résistance Compagnon

Salut à Toi quêteur de Vérité
Toi qui as sut trouver la force
de crier "non" plutôt que de continuer
avec les moutons de bêler

Dans ce cri primal ;
je le sais pour le pratiquer:
les crépis de gogues
que l'on combat
usent des plus ignobles saletés
pour nous faire prise lâcher

Menaces, Pressions morales ou physiques
prêt à tout, qu'ils sont,
pour continuer leurs business bien pratique.

Et si de l'espace en face de nos réalités
des voix s'élèvent mollement indignées
c'est au choix qu'ils en croquent
où qu'ils auraient bien aimé

Bienvenue en résistance compagnon
Courage! sur ce chemin tu n'es pas seul
tu nous trouvera,quelques millions
pas vraiment les mains dans poches
et saturés d'être pris pour des cons

vociférant de nos estrades
le désespoir mobilisateur des petites gens
Forcés de constater
la quasi totale impossibilité
d'avoir des dirigeants non achetés


de la nourriture saine
et un air respirable,
un boulot justement payé, considéré et stable
ou le droit de ne rien faire d'autre
que de s'épanouir, de se trouver.
-Combien d'entre nous ont une passion
pour ce qui les fait manger ?

Au lieu de ça
ailleurs comme ici à Massalia
Magouilles des cooptés,
Corruption, Pollution, Taxifolia
Cramages de forêts pour projets immobiliers,
Faux Hallal des Kentucky Frits Poulets
& sur nos têtes ,tout les 2 jours ;des Chemtrails
Oui, c'est sûr, il n'est pas simple
le Chemin que nous avons choisit d'emprunter


Soit, Banco, pour le réseau des vrais infos
le truc qui gratte avec des preuves aller le pécho
loin de  la propagande AFP,
faits divers portés au rang d'actualités
dans les médias des marchands d'armes délayée

Cependant afin d'éviter toute récupération
de l'original Wiki Fuite
nécessité de scission
Car c'est un C. I. A  pion

Bienvenue en résistance Compagnon
Courage! sur ce chemin tu n'es pas seul
tu nous trouvera, quelques millions
pas vraiment les mains dans poches
et saturés d'être pris pour des cons

Posté par sinsemilmax à 03:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 décembre 2010

Un autre Demain

 

Affalé au balcon

de mes envies d'ailleurs

je sirote des bouffées

de verdure locale

& malgré le soleil

mon teint reste pâle

 


oui j'ai mal

à mon corps

à mon Monde

Plus personne tire

dans le même sens

& ça sent la fronde

 


mais comme

un pétard mouillé

ça s'arrête à la mèche

pire,autruche dans le sable

tête bêche

 


plutôt qu'une course

aux petits riens accumulés

je rêve d'un autre demain

heureux & dépouillé

où planter mes pieds

 


un autre demain

pour tous mes frères humains

remettre à notre service

nos têtes & nos mains

un autre demain

prise de conscience

de tous les galériens

Ramer à contre sens

de la Terre

ne sers à Rien

 


Pour ceux qui croient

que ce Monde n'appartient

qu'aux égoïstes

Demande à ceux

qui goûtent au partage

si ça les rends tristes

 

 

 

 


Pour ceux qui boudent

ce jour prochain

disent :

Pourquoi moi

si on oblige pas le voisin

 


Pousse le raisonnement

jusqu'au bout

aperçois toi

qu'il ne mène à rien


car si on va

par là ;je crois

que t'es le voisin

de quelqu'un

 

un autre demain

pour tous mes frères humains

remettre à notre service

nos têtes & nos mains

un autre demain

prise de conscience

de tous les galériens

Ramer à contre sens de la Terre

ne sers à Rien

 

et s'il nous manquait

juste l'essentiel

pour être bien

un petit carré de verdure

pour y récolter son pain

quotidien

 

et si on se passait

de tout ce qui nous avilis

oublié l'esclavage moderne

et la vie à crédit

 


une fois pour toute

virer son patron

& le banquier

qui te prends

pour un con

 

moi j'ai voté à Gauche

futur sans pollution

plus d' OGM

dans l'alimentation

 

 

eut Sarkroco,

Grenelle bidon,

pour la Nature

et sa préservation:

peu d'actions

 

un autre demain

pour tous mes frères humains

remettre à notre service

nos têtes & nos mains

un autre demain

prise de conscience

de tous les galériens

Ramer à contre sens de la Terre

ne sers à Rien

 

si ce n'est,abondamment,

de servir

les intérêts de ceux

qui font déjà tout

pour nous faire mourir

 

moi je ne veux pas

du Nouvel Ordre Mondial

Philosophie du Avoir sans Etre

Idéologie à 2 Balles

 

Alors je m'en retourne

avec les miens

Reconstruire

ce qui nous reviens


vers un Autre Demain

 

là où la Vie fredonne encore

sans Géo-ingénierie

sous toutes ses métaphores

plus vivants & plus forts

sont les chemins

 


Vers un autre demain

pour tous mes frères humains

se ré approprier

nos têtes & nos mains

un autre demain

sur un instant de lucidité

de tous les galériens

Ramer à contre sens de la Terre

te mènera à ta Fin.

 

Posté par sinsemilmax à 13:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19 octobre 2010

Même le poison se périme

Même le poison se périme



Pif paf de news dans mes écouteurs

pour mon café de 7 h

3615 Lula

un populaire a fait son beurre

le pétrolifère en sa patrie

est proliférateur



Donné pour les siens

semblants de leurres,d'oboles

viens d'adouber, pas de bol

sa suivante refaite & coachée

de la tête au Pieds



s'assurer uniquement par ce biais

que tout ça continue de bosser

pour les mêmes «supérieurs intérêts»



Même le poison se périme

viendra l'heure

pour tous bourreaux

de payer la dîme



attention alerte

des attentats pourraient frapper

mais on a, parait il la force

pour les stopper.



ouf! heureusement

que les ricains et les Anglais

nous ont informés

 


mais sois sur on ne verra rien

si quelque chose s'est passé

est-ce que ça aura même vraiment eut lieu

est-ce que ça ne serra pas



un de leur war game en vrai

ceux dont ils se servent pour déclencher

artificiellement des conflits

bon pour le biz des vendeurs d'armes

Qui détiennent toute la presse ou quasi ?



Même le poison se périme

viendra l'heure

pour tous bourreaux

de payer la dîme




des sionistes peu respectueux

et mal inspirés

continuent de vouloir s'installer

sur des terres

qui ne leur appartiennent pas



en dépit des centaines de

résolutions onusiennes as

tu vus l'embargo? moi pas



d'accord ok j'ai bien retenu

le couplet génocide

sur le peuple qui as beaucoup souffert

6 millions de mort c'est pas rien,

c'est clair




mais que dire de celui de l' Africain

du Chilien,de l' Afghan,de l' Arménien

sans parler de celui du Palestinien

et de celui qui crève l'eau et la faim

de celui qui fait mourir du Sida au quotidien



que dire de celui de la Nature

qui se demande surement

pourquoi,encore elle dure



entre OGM & pollution,

outrancière exploitation ,

mépris de la bio-diversité,

pesticides épandus à la volée

Mais comment avons nous pu gâcher

l'abondance qu'elle nous offrait?



Même le poison se périme

viendra l'heure

pour tous bourreaux

de payer la dîme



tu sais juste après demain

restera plus que les vrais

ceux qui de la Terre

n'auront pas étés déconnectés


ceux qui auront vu la perte arriver

et auront su l'anticiper

tous les costard cravate

n'auront pas d'autres choix

que de mendier



pas pour 3 jours

mais des semaines

des mois voire des années

quand ça va craquer

et qu'il n'y aura plus à bouffer

plus de pétrole,

plus d'eau plus,d' électricité



comme tu seras ravi

avec ta caisse

ton micro-onde et ton ordi

maintenant que c'est dit

A toi de voir selon ton libre arbitre



c'est sûr qu'en continuant de l'ignorer

on est « tellement plus existant »

pleins de trucs innovant

de gadgets tactile dernier cris

de face-de-bouc-z-ami


quand tu pourras même plus

acheter ton pain a crédit

elle t'aura bien été utile

la nouvelle technologie



Même le poison se périme

viendra l'heure

pour tous bourreaux

de payer la dîme



même le poison se périme

ne restera que l'essentiel

et ceux qui sauront

comment c'était avant l'artificiel



je te le dis

mais ça n'est que mon opinion

On ne refait pas, je le sais,

le Monde avec des chansons



on plante juste

des petites graines

dans le secret espoir

de les voir germer

et donner des idées

sur comment survivre

quand le matériel

serra trépassé.

Posté par sinsemilmax à 10:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

18 septembre 2010

Pratique Bouc émissaire


De tout temps il eut fallut
tête de Merlan ou de Morue
pour pointer du doigt
de pauvres bougres
qui rien ne demandaient
et dire d'eux.;
qu'ils sont la cause
de tout ce qu'on peut

de la vermine aux cancrelats,
des récoltes fichues à la Carlota,
de la misère aux apéros fachos,
de la grippe aviaire à Moselyne Rachelot

De la pollution à la famine là bas
pratique bouc émissaire
fourre tout de tout
ce que l'Homme ne veut pas

Pratique Bouc émissaire
on laisse faire le Plouc qui t'éviscère
enserre le pays de ses murs de Besson
la rempli de Cerbères Clones de Brice
Pour que dans le fond
Ils se retrouvent seuls entre...pions

ceux du moment
ont des papiers,
voire même pour certains
de ton pays la nationalité
ne prennent pas la place
d'un cadre ou d'un adhérant
UMP..

Ah! pratique Bouc émissaire,
placebo pour Hommes primaires
et si facile jouets
des pouvoirs totalitaires succédés

Pratique bouc émissaire
est moins renoi, moins rebeu ?!!
-médiatiquement seulement-
car dans la réalité des faits
c'est sur les mêmes qu'il pleut

Pratique Bouc émissaire
on laisse faire le Plouc qui t'éviscère
enserre le pays de ses murs de Besson
la rempli de Cerbères Clones de Brice
Pour que dans le fond
Ils se retrouvent seuls entre...pions

Mais maintenant
ça fait tout drôle
c'est œil pour œil
dents pour dents
avec du Ministère du Dedans
les armés représentants
il est clair cependant
que rejailli de concert
& sous ces formes
la France pourrie d' Antan

Celle qui dénonce son voisin
zellement collabore
& quand une rafle est relatée:
sourit, se frotte les mains
et dit « encore »

Pratique Bouc émissaire
on laisse faire le Plouc qui t'éviscère
enserre le pays de ses murs de Besson
la rempli de Cerbères Clones de Brice
Pour que dans le fond,
Ils se retrouvent seuls entre...pions

propice temps
aux pires instincts
inutile d'étoile le copié collé
le communautarisme s'en est déjà chargé

la connerie monte d'un ton
si je puis ainsi m'exprimer
quand sur ceux
qu'on reclus de force
à la décharge on veut taper

pas de place ici pour toi
si tu ne vis pas entre 4 murs
si tu veux que ton jardin
soit l'immensité de la Nature

Pratique Bouc émissaire
on laisse faire le Plouc qui t'éviscère
enserre le pays de ses murs de Besson
la rempli de Cerbères Clones de Brice
Pour que dans le fond
Ils se retrouvent seuls entre...pions

et si tu refuses le béton
crois moi faut t'accrocher:
« -euh jean louis ?..
Je vous ai réveillé ?

juste une question:
on avait pas dit
développement durable
& habitat non impacté ?

-ouais..beut être,
je rebrendrais bien
un Grenelle bien tassé.. »




Pratique Bouc émissaire
on laisse faire le Plouc qui t'éviscère
enserre le pays de ses murs de Besson
la rempli de Cerbères Clones de Brice
Pour que dans le fond
Ils se retrouvent seuls entre...pions

noyés dans les larmes
de nos retraites
perdues corps & âmes
végète soudain
comme une Question:

« -euh siouplait?
c'est quand qu'on
arrête de nous prendre
pour des cons? »

et plutôt qu'une entente cordiale
difficile à appliquer
je dirai plus; Union Sacrée:
Tous ensemble,pour les envoyer bouler

Pratique Bouc émissaire
on laisse faire le Plouc qui t'éviscère
enserre le pays de ses murs de Besson
la rempli de Cerbères Clones de Brice
Pour que dans le fond
Ils se retrouvent seuls entre...pions

eh toi l' collabo,dis toi bien
que l'eugénisme
marié au nationalisme
ça daube la mort

de Toi , de ton prochain
et  paquets de Zinzins
regarde ce que ça donne
avec les chiens

dis toi bien aussi
qu'il n'y a pas de race
Marseillaise, Saucisson et Roquefort;

Pleins de Chants des Partisans,
de Couscous, de Pizza, de Falafel,
de Figatteli ,de Beaufort..
qui font de ton pays la richesse:

pour combien de temps encore ?

Pratique Bouc émissaire
plus laisser faire
le Plouc qui t'éviscère
casser les murs de Besson
Remplir son pays
de nouveaux amis
écouter leur histoire
le voyage qui les a menés ici
laisser passer les sans cerveaux
et leurs copains nazis
tout ceux qui n'ont pas compris
que la richesse est dans le mélange
d'ailleurs et d'ici

Posté par sinsemilmax à 01:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

06 septembre 2010

La saucisse à lunette du Pays de Gros N'oeil



Il était une fois au pays de gros n'oeil

une saucisse à lunettes

tanké à perpet'

dans les hautes sphères de l'État

pleines d'oseille & de pépètes


Avait fait tous les métiers

de porteur de valise

à agence pour l'emploi de sa promise

en passant par conseiller

en coffre fort exonérés

& commandeur de pins


Comme si ça ne suffisait pas

il mentait si tu savais

plus qu'un dentiste, qu'un garagiste,

qu'un banquier,

plus qu'un vendeur de crédit

et d'abonnement internet associés


A vrai dire pas très grave pour lui

car au regard des services rendus

et des secrets partagés

pouvait continuer, béni du petit excité

à Parjurer aux quatre vents et à encaisser


Noyé dans son esbroufe?

penses tu, de la balle!

terreau à gogo

pour manips de crotales


Car c'est un parfait guignol

qui s'agite sous tes yeux

regarde par ici

tu ne verras pas ce qui se passe par là


Mais question retraite & pension

si il te sucre la tienne

sache qu'on le veuille ou non

on lui paiera la sienne


En free lance et bien lancé

accepte toute mission

même les plus osées

parait que c'est lui qui

a ramené

en cadeau pour une riche Mémé:

un beau Phallus en or moulé...


Posté par sinsemilmax à 11:52 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

25 août 2010

La petite cédille du Fort de Brégançon

Il était une fois une ‘tite cédille

perdue au bord de la Méditerranée

dans un fort rempli de tocards qui brillent

brigands de surcroît pavanés


Petite cédille n'avait pas fait l ENA

Sciences Po, ni HEC

mais avait 6 ème sens affuté

quand une Magouille se tramait



Ainsi n'en pouvant plus,

toute la journée

d'entendre les pires vacheries

sur les habitants de la contrée



discours de vautours

sur comment les essorer

Pas une seule fois ne les entendit elle

avoir un mot de compassion

pour leur assimilé Cheptel



« Que la Force de l'Inertie

Fasse place au désespoir

& son énergie

Que commence ici la fin

de l'ère des pourris »



la petite cédille de Brégançon

se sentait comme une poire

Au milieu de tous les cooptés

Au milieu des pébrons en foire



la petite cédille de Brégançon

aurait voulu bousculer

ce tas de cochon

voire leur rentrer dans le lard



avant tout petite cédille

ne souhaitant plus être associée

aux manip' de peaux de couilles

Se trouva une apostrophe

pour partir en vadrouille



mais  avant de chausser ses espadrilles

du bout de sa ‘Tite cédille

grava ces quelques mots dans la pierre

sous forme de prière




« Que la Force de l'Inertie

Fasse place au désespoir

& son énergie

Que commence ici la fin

de l'ère des pourris »



de plus,comme petite cédille

avait son caractère

qu'il fallait pas la chauffer

qu'il fallait pas lui faire



laissa au roi des lieux détesté

le message personnel ci après:



-Alors il paraît

que t'as craqué

que t'as pété ton câble



& pendant les vacances

décidé d'accélérer

la cadence

objectif réduction

de 80 % de l’Humanité

et du fait est de la Résistance



paraît que dans ton cerveau

tout pas beau

tout pleins de tics survoltés

l’horreur pour tes concitoyens s’est imposée



il faut te le dire après tout

outre ton problème de Talonné

c’est pas demain la veille

que tu arriveras

au genoux des travailleurs

que tu veux zigouiller



« Que la Force de l'Inertie

Fasse place au désespoir

& son énergie

Que commence ici la fin

de l'ère des pourris »




plus facile pour Toi

de les dire feignants

pour tout leur imposer

augmentation d’impôts

et plus d’heures pour être retraité

une vie entière bosser à crever

et même sur la pension fantôme

continue de taxer





ah, tu veux te faire des niches

commence par nettoyer la tienne

De tous les os que tu as rongé

Mais n’espère pas que ça sauvera

Vos miches d’illuminés



  • Comme on dirait chez nous

Mon Vier !

C’est pas demain la veille crois le ou non

De ta réélection

Mais bien celle de ta destitution

A moins que comme copain Bush

Tu ne truques les élections



Sais tu aussi que par le Passé

Des présidents fous ont étés internés

Sauter du train en marche en pyjama

Ressemble beaucoup

à ce que tu nous fais là



« Que la Force de l'Inertie

Fasse place au désespoir

& son énergie

Que commence ici la fin

de l'ère des pourris »



tu peux essayer de nous faire croire

à tous les jeudis noirs

nous on sait bien que c’est du chiqué

que ça sert juste de tocards supérieurs intérêts

chez qui tu serais bien inspiré de taper



vas y taxe le capital

1 jour par mois à 1%

Tu verrais que ton pays

reprendrai de l’élan

ça sous entendrai bien sûr

que tu veux le sauver



Mais on le sait

Ce n’est pas vraiment

dans les projets

des fous qui voudraient nous décimer

Pour que 20% des plus riches

puissent enfin prospérer sans boulets



toi faut croire que

c’est la révolution que tu veux

Alors prépare toi à la hache ou au pieux;

puisque c’est ainsi que tu le prends,

parti pris de nous saigner à blanc



« Que la Force de l'Inertie

Fasse place au désespoir

& son énergie

Que commence ici la fin

de l'ère des pourris »



on comprend

c’est beaucoup mieux

de laisser

ses îles à Bétancourt

son Yacht à Bolloré

tout pleins d’endroits essentiels

où séjourner

3 jours dans l’année



Dans ton fort à brigands

Remplis de cons

c’est sûr ça cogite

Dans ton fort à brigands

Remplis de cons

Ça cogite sur comment

Esquicher les citrons



Hallucinant même après tes vacheries

Quand tu vadrouille en calèche

Ya encore un troupeau de moutons

Pour te faire de la lèche



A moins que ce ne soit

et ça ne m’étonnerai

qu’à moitié

des sympathisants

de ton parti triés sur le volet

-une autre opé’ de com.

rondement menée-



« Que la Force de l'Inertie

Fasse place au désespoir

& son énergie

Que commence ici la fin

de l'ère des pourris »



mais dis toi bien

qu’ aussi fort soit pour nous

ton mépris ton dédain

ta condescendance & tes insultes

t’imagine même pas le poids

de tes cornes de Belzébuth



 

dis toi bien qu’il va falloir payer

même s’il paraît

qu’on est intouchable

une fois passé

sur le trône à cons mal embouchés



Qui se font élire

sur des glaviots de populisme

mais ne servent que les intérêts

du grand capitalisme

voilà tout ce que j’avais à te dire

n’appelle ni ne téléphone

j’en ai soupé de vos déconnes

je reste aux abonnés absents

vous laissant pleinement

engraisser votre séant



« Que la Force de l'Inertie

Fasse place au désespoir

& son énergie

Que commence ici la fin

de l'ère des pourris »






PS :Afin que l’opinion publique

Puisse pleinement être informée

Sans aucune ambigüité

J’ai convaincu le « e » de Brégançon

de se joindre à moi

histoire de former un CE

ou le début d’un syndicat



du coup vu que le nom

ne voulait plus rien dire

I droit dans ses bottes

Gros benêt fidèle à toi

Pris la place vacante de « e »

Sans trop savoir pourquoi. ..



Nous on le sait bien

Car Brigancon

Est un nom

On ne peux plus fidèle

A toi et aux tiens

Posté par sinsemilmax à 18:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :